Pour vous assurer la meilleure expérience, ce site utilise des cookies. En savoir plus ici.Plus d’informations

×
Buscar
Mon guide 0
Arrivée:

Benamocarra

Ayuntamiento, C/ Zarzuela, 46, Benamocarra, 29719
Fax : +34 952 50 95 70
Afficher le téléphoneTel +34 952 50 95 34
Pueblo de BenamocarraPueblo de BenamocarraPueblo de BenamocarraPueblo de Benamocarra
Pueblo de BenamocarraPueblo de BenamocarraPueblo de BenamocarraPueblo de Benamocarra
Information
Visites recommandées
Comment arriver
Plus d’informations
Histoire
Vidéo
  • Benamocarra est un village de l'arrière-pays de la comarque de la Axarquía dont les rues conservent l'emprunte arabe. Donnant sur la vallée de la rivière Vélez, la commune est entourée d'un paysage couvert d'oliviers et d'amandiers.

    C'est à Benamocarra qu'est né le célèbre compositeur malaguène Eduardo Ocón; d'ailleurs dans le village, un monument lui rend hommage. C'est aussi en son honneur que l'on y célèbre le Jour de la Musique, un des évènements les plus importants de l'année.

    À NE PAS MANQUER À BENAMOCARRA

    MONUMENTS

    La Maison Natale de Eduardo Ocón, où le compositeur a vécu pendant son enfance, est actuellement un musée. En outre, vous trouverez dans le village un monolithe en honneur du célèbre musicien.

    L'église de Santa Ana est le monument le plus remarquable de Benamocarra. Elle a été construite au XVIème siècle et est divisée en trois nefs délimitées par des arcs de plein cintre. On peut également remarquer la charpente octogonale et la tour extérieure du temple qui sont toutes les deux de style mudéjar.

    À proximité de l'église, se trouvent les célèbres places de la Constitución et del Calvario. La deuxième de ces places est présidée par le "Manolo", un monument qui rend hommage au travailleur de la terre.

    La Fontaine de Los Caños est ainsi nommée parce qu'elle est composée de trois tuyaux dirigés vers des bassins. C'est l'endroit dans lequel se rendaient les habitants du village de Benamocarra pour se ravitailler en eau mais c'était aussi le lavoir naturel et l'abreuvoir pour les chevaux. Cette fontaine est née d'une source qui passait derrière l'arc au tracé arabe et à l'origine, elle servait aux musulmans pour faire leurs ablutions avant la prière.

    L'ermitage de San Isidro a été construit par les propres habitants de Benamocarra. En son intérieur, on trouve la statue de San Isidro. La chapelle del Santo Chiquito doit son nom aux petites dimensions de la mosaïque qui se trouve à l'intérieur et qui représente un Christ crucifié. La visite mérite le détour même si cet ermitage n'est pas habilité pour le culte.

    La Maison Moulin de Concha Collantes a été créée comme moulin à la fin du XVIIIème siècle et a eu cette fonction jusqu'en 1964. Actuellement, elle conserve le mobilier intérieur de l'époque et ouvre au public certains jours de l'année.

  • COMMENT REJOINDRE BENAMOCARRA DEPUIS MALAGA

    De Malaga à Benamocarra, le trajet en voiture est de 45 minutes et de 37,9 kilomètres. Le chemin est simple: en sortant de la capitale, il faut prendre la E-15 vers la MA-3203 et, plus tard, la sortie 265 vers la E-15. En suivant la MA-3203, la MA-3118 et la MA-3115, vous arriverez à Benamocarra.

  • RESSOURCES NATURELLES

    Benamocarra donne sur la vallée de la rivière Vélez et est établi sur la Loma de la Quera, qui sépare les ruisseaux de Campanaja et Jurado. Si vous regardez vers l'est, vous pourrez contempler les cultures subtropicales si caractéristiques de la comarque de la Axarquía, ainsi que les vergers d'orangers et de citronniers. À l'ouest, ce sont les collines couvertes d'amandiers et d'oliviers qui ornent le paysage.

    FÊTES POPULAIRES

    La première semaine de septembre est la festivité de la Candelaria, qui coïncide avec le Jour de la Musique. Cette fête a été déclarée d'Intérêt Touristique Provincial et elle a reçu le Prix du Progrès d'Andalousie dans la catégorie de la Culture. Les rues de la commune s'emplissent de spectacles musicaux de tous types et tous genres.

    Le Dimanche Saint, c'est la fin de la Semaine Sainte mais c'est aussi le moment où l'on célèbre la fête de La Pava. Il s'agit d'une tradition qui se conserve depuis des années et qui consiste à ce que les familles et les amis se réunissent pour partager le repas et la boisson au bord de la rivière Iznate. Son nom provient de l'expression "pelar la pava", qui signifie être à la recherche d'un partenaire amoureux (et qui était, à l'origine, l'objectif principal de cette fête).

    Le 15 mai a lieu la fête patronale de San Isidro, qui inclue une grande paellada sur la plaza del Calvario. Après la procession, c'est le moment des feux d'artifice et le soir, on continue la fête car c'est un jour très important à Benamocarra. Le jour suivant, les gens se déplacent vers le Coto Escolar.

    Les fêtes en honneur au Cristo de la Salud sont un autre évènement remarquable: le programme des activités comprend un bal le soir, des compétitions sportives, des courses équestres avec des rubans et une exposition de tourterelles. La célébration finit avec la procession du Christ.

    GASTRONOMIE

    Benamocarra a des plats typiques de la Axarquía. En outre, cette commune se trouve sur la Route de l'Huile et sur la Route des Raisins Secs. De plus, dans les dernières décennies, le village a commencé à cultiver des fruits subtropicaux et sa gastronomie s'est vue enrichie de plats tels que la salade d'avocats. Le potage de pois chiches et le gazpachuelo (soupe de morue et de pommes de terre aux œufs, d"huile et de citron) font aussi partie de la gastronomie de la région ainsi que les choux "moreás" (choux assaisonnés et accompagnés de produits dérivés du porc) et le vin moscatel.

  • Histoire


    Benamocarra naquit en tant que village durant la période de domination musulmane. Son nom provient d"une expression arabe qui veut dire « fils de Mukarran » selon des dossiers recensés dans les archives de la mairie de nos jours disparus. Certains vestiges de cette période sont conservés dans la zone du puits Luchina. La ville se rendit aux troupes de Ferdinand le Catholique une fois conquise la ville de Vélez en 1487. Jusqu"à la rébellion des Maures huit décennies plus tard, des familles d"origine musulmane cohabitaient avec de vieux Chrétiens. Cette politique de coexistence demeura en vigueur surtout dans les zones horticoles de la région de l"Axarquía , étant donné le grand savoir des Arabes dans ces cultures.

    Lors de l"expulsion des Maures en 1572, de nouveaux habitants en provenance de Puente Don Gonzalo (ancien pont Genil), Estepa, Antequera et d"autres régions arrivèrent à Benamocarra. Ces informations figurent sur le livre d"arpentage des archives municipales. Quelques décennies auparavant, les travaux de construction de l"église de Santa Ana, sur ordre de l"archevêque de Séville Don Diego de Deza, commencèrent.

    Eduardo Ocón


    Eduardo Ocón naquit le 12 janvier 1833 à Benamocarra. À l"âge de 18 ans, cet illustre habitant remporta l"appel d"offres pour l"obtention du poste de deuxième organiste de la cathédrale de Málaga . Quelques temps après, il voyagea à Paris avec une bourse pour approfondir ses études. Néanmoins, la nostalgie le fit revenir au bercail et il prit alors la direction du tout nouveau conservatoire de musique de Málaga .

    Parmi les compositions d"orgue d"Ocón, on remarque sept messes et d"autres œuvres mineures comme des motets, salvés, prières, choraux, Ave María et son grand Miserere. En ce qui concerne l"œuvre profane, on compte la Rapsodie andalouse et la collection de chants espagnols. Il reçut pour son travail de nombreux prix, notamment celui de la « Cruz y Encomienda » d"Isabelle la Catholique, en plus d"être nommé membre de l"Académie Royale des Beaux Arts de San Fernando. Ce musicien renommé décéda des suites d"une pneumonie dans la tour de la cathédrale de Málaga le 28 février 1901.

    Légende du Santo Chiquito


    Une légende raconte qu"au XVIIIème siècle un groupe d"habitants de Benamocarra transportèrent depuis Torre del Mar l"image d"un christ auquel de formidables miracles étaient attribués. Le but était de sauver leur village d"une épidémie qui le décimait. Lorsqu"ils souhaitèrent la rendre dans son lieu d"origine, tous les efforts furent inutiles. Le poids de la sculpture avait tellement augmenté que les hommes étaient incapables de la déplacer.

    L"épidémie disparut brusquement et, en mémoire de cet évènement, le Christ fut nommé patron du village sous le patronage de la Santé. À l"endroit où le poids de la sculpture empêcha son transport à Torre del Mar, une petite chapelle qui reçoit aujourd"hui le nom de Santo Chiquito a été érigée.

Plus d’informations

Caractéristiques

  • Habitants (2 501-5 000)
  • Zone à l'intérieur des terres

Carte et indications

Continuez votre expérience sur la Costa del Sol...

Mon guide 0

Tú haces tu propio viaje.

Clica en Ajouter à mon guide y añade un destino a tu guia.

  Email Page
  • Plaza de la Marina,4
  • 29015 Málaga
  • Tel: +34952126272
  • Fax: +34952225207
  • info@costadelsol.travel

© 2018 Turismo y Planificación Costa del Sol S.L.U. Tous droits réservés