Pour vous assurer la meilleure expérience, ce site utilise des cookies. En savoir plus ici.Plus d’informations

×
Buscar
Mon guide 0
Arrivée

Cútar

Ayuntamiento, C/ Fuente, 13, Cútar, 29718
Afficher le téléphoneTel +34 952 55 42 47
Fax : +34 952 55 42 29
Pueblo de Cútar - Provincia de Málaga y su Costa del Sol.Pueblo de Cútar- Provincia de Málaga y su Costa del Sol.Paisaje de Cútar - Provincia de Málaga y su Costa del Sol.Pueblo de Cútar- Provincia de Málaga y su Costa del Sol.
Pueblo de Cútar - Provincia de Málaga y su Costa del Sol.Pueblo de Cútar- Provincia de Málaga y su Costa del Sol.Paisaje de Cútar - Provincia de Málaga y su Costa del Sol.Pueblo de Cútar- Provincia de Málaga y su Costa del Sol.
Information
Visites recommandées
Comment arriver
Plus d’informations
Histoire
Vidéo
  • Cútar est un village blanc de l'Axarquía qui a su préserver le charme de son architecture d'origine arabe. Des maisons blanchies à la chaux, dépassant de rues étroites et en pente, dessinent le paysage urbain de ce bourg, connu pour son travail artisanal du sparte et du bois.

    Située sur le versant d'une colline et entourée de vignes et d'oliviers, Cútar possède un cadre revêtant une grande valeur paysagère. Par ailleurs, cette commune dispose d'une richesse hydrique extraordinaire, qui lui a valu l'attribution du surnom de « fontaine du Paradis ».

    LES INCONTOURNABLES DE CÚTAR

    SES MONUMENTS

    Les terres de la commune de Cútar furent colonisées par l'être humain depuis des temps immémoriaux. Preuve en sont les vestiges préhistoriques découverts dans la Peña del Hierro et le fleuve de la Cueva, ainsi que les objets en céramique et les pièces de monnaie romaines découvertes entre le ruisseau de Paome et la rivière de Benamargosa. En outre, des vestiges de la période de domination arabe furent découverts sur la colline de Cútar.

    Dans le Musée du monfí, vous pourrez contempler d'importantes œuvres liées au passé andalou de la région, comme le coran de Cútar, daté entre les XIIIe et XVe siècles.

    L'église de Notre-Dame de l'Incarnation est l'édifice le plus important de Cútar. Elle fut construite au XVIe siècle, bien qu'elle fût soumise à deux rénovations tout au long de son histoire. D'où son mélange de styles, qui combine des éléments de l'art mudéjar avec d'autres du baroque. La chapelle rococo qui abrite l'image de saint Roch est l'élément le plus remarquable de ce temple composé de trois nefs.

    La Fontaine arabe, située au sud du bourg, est un autre emblème de l'histoire locale. Connue au XVIe siècle sous le nom d'Aina Alcaharia (fontaine de l'Alquería, terme désignant sous al-Andalus les petites communautés rurales qui se situaient à la lisière des villes), elle se trouve en parfaite état de conservation et est un symbole de la grande richesse hydrique de Cútar, qui posséda jusqu'à douze sources.

  • COMMENT SE RENDRE À CÚTAR EN PROVENANCE DE MALAGA

    Cútar se trouve à 32 kilomètres de Malaga. La route pour arriver à ce village passe par la voie rapide de la Méditerranée (A-7). À la sortie à Vélez-Málaga, continuez par l'A-356. Puis poursuivez jusqu'à Benamargosa par la route MA-145/MA-3113 pour emprunter ensuite la MA-146/MA-3108, qui débouche sur Cútar.

  • SES RESSOURCES NATURELLES

    Située à plus de 300 mètres au-dessus du niveau de la mer, Cútar jouit de superbes vues panoramiques sur le paysage de l'Axarquía. En raison de son emplacement, cette commune est un endroit très recommandé pour pratiquer la randonnée et réaliser des activités en contact avec la nature. Ses paysages les plus intéressants sont la Peña del Hierro, le Salto del Negro et les vallées des cours d'eau de la Cueva et Cútar.

    SES FÊTES POPULAIRES

    La Foire d'août est le rendez-vous populaire du calendrier de célébrations de Cútar. Les fêtes débutent par le traditionnel lancement de fusées et se poursuivent par la messe et la procession en l'honneur de saint Roch et de Notre-Dame des Anges. Une grande paellada (repas autour d'une gigantesque paella), à laquelle tous les riverains et les visiteurs sont invités, est organisée le lendemain.

    Durant les Fêtes du monfi, au mois d'octobre, Cútar retourne à l'époque de la domination musulmane. Les riverains se parent de vêtements arabes et un marché artisanal s'installe dans le village. Il y a également des spectacles musicaux, des démonstrations de fauconnerie et des dégustations de plats inspirés de la gastronomie des XIVe et XVe siècles.

    La Semaine sainte, la procession en l'honneur de saint Roch, au mois de mai, et la Fête-Dieu, au mois de juin, sont d'autres événements importants à Cútar. En outre, les candelarias de saint Jean sont célébrées durant ce même mois.

    SA GASTRONOMIE

    Le plat phare de la cuisine locale est le puchero (sorte de pot-au-feu) aux pois chiches et au chorizo. Il y a également d'autres spécialités culinaires propres à la région, telles que la soupe de maimones (une sorte de soupe à l'ail), le gazpacho (boisson incontournable de l'été andalou à base de tomate, de concombre, d'ail, de pain et d'huile d'olive) ou encore l'ajoblanco (délice malaguène prenant la forme d'une soupe froide aux amandes et à l'ail broyés et aux raisins). Le vin élaboré sur ces terres ne manque pas à table. Quant aux desserts, mentionnons les délicieuses tortas de leche (des espèces de crêpes).

  • Histoire


    La situation géographique de Cútar a favorisé la présence de l"être humain sur ces terres depuis la préhistoire. Les restes archéologiques découverts à Peña del Hierro et sur les terrasses de la rivière de la Cueva en attestent. Cependant, les origines de la ville actuelle remontent à l"époque musulmane. Au Xème siècle, il existait déjà un hameau appelé « Hins Acut », qui en langue arabe veut dire « Château aigu ». Ce nom fait référence à une forteresse aujourd"hui disparue qui accueillit le village primitif.

    Après l"arrivée des troupes des Rois Catholiques en 1487, la commune connut une grande prospérité économique grâce à l"exportation du raisin sec. Les Maures soutinrent les Chrétiens dans les célèbres révoltes de Ronda et las Alpujarras, ce qui n"empêcha pas leur déportation en 1570. Au fil du temps, plusieurs hameaux naquirent aux alentours du centre de Cútar, comme par exemple Salto del Negro, Huerta Palacios, Monte de los Frailes, La Zuia, Cuesta del Azúcar ou La Molina.

     

    La légende de l"Oiseau de la Mort


    Lorsque, durant la reconquête, les armées des Rois Catholiques entrèrent dans la région de l"Axarquía, ils tombèrent sur quelques villages désertés. La plupart des habitants d"origine musulmane avaient abandonné les centres urbains pour se réfugier dans les montagnes. De nombreux soldats abandonnèrent la discipline militaire pour se livrer au libertinage et au vol des butins promis. Lorsqu"ils virent leurs maisons saccagées, les arabes attaquèrent depuis les hauteurs ces troupes qui manquaient d"entraînement et d"organisation. Des centaines de soldats chrétiens périrent dans les collines de l"Axarquía et sur les versants de Cútar, et leurs corps tombèrent à jamais au fond des ravins.

    C"est pourquoi, à la tombée de la nuit, la légende raconte qu"il est possible d"entendre les cris et les lamentations des vaincus en provenance des profondeurs des vallons. Et parmi ces voix, celle d"une belle jeune femme dont le chant attire les voyageurs jusqu"à un château de verre caché dans une grotte au fond d"un ravin. Là, les corps des nombreux soldats et ceux d"autres voyageurs en finissent avec la vie des curieux. Il s"agit, d"après la tradition orale, de l"Oiseau de la Mort de Cútar.

Plus d’informations

Caractéristiques

  • Habitants (501- 1 000)
  • Zone à l'intérieur des terres

Carte et indications

Continuez votre expérience sur la Costa del Sol...

Mon guide 0

Tú haces tu propio viaje.

Clica en Ajouter à mon guide y añade un destino a tu guia.

  Email Page
  • Plaza de la Marina,4
  • 29015 Málaga
  • Tel: +34952126272
  • Fax: +34952225207
  • info@costadelsol.travel

© 2018 Turismo y Planificación Costa del Sol S.L.U. Tous droits réservés