Pour vous assurer la meilleure expérience, ce site utilise des cookies. En savoir plus ici.Plus d’informations

×
Buscar
Mes preferes 0
Arrivée

Rincón de la Victoria

Oficina De Turismo, C/ Granada, 2ºb, Rincón de la Victoria, 29730
Afficher le téléphoneTel +34 952 07 50 79
Playa de Rincón de la Victoria - Provincia de Málaga y su Costa del Sol.Cueva Virgen del Carmen en el Rincón de la Victoria - Provincia de Málaga y su Costa del Sol.Chimeneas blancas en el Rincón de la Victoria - Provincia de Málaga y su Costa del Sol.Monumento en el Rincón de la Victoria - Provincia de Málaga y su Costa del Sol.
Playa de Rincón de la Victoria - Provincia de Málaga y su Costa del Sol.Cueva Virgen del Carmen en el Rincón de la Victoria - Provincia de Málaga y su Costa del Sol.Chimeneas blancas en el Rincón de la Victoria - Provincia de Málaga y su Costa del Sol.Monumento en el Rincón de la Victoria - Provincia de Málaga y su Costa del Sol.
Information
Visites recommandées
Comment arriver
Plus d’informations
Histoire
  • Rincón de la Victoria est une localité de la Costa del Sol Orientale qui offre neuf kilomètres de plages et un large éventail d"activités touristique. Son climat subtropical et son boulevard maritime animé invitent à savourer la Méditerranée à tout moment de l"année afin de vivre une expérience inoubliable au bord de la mer.

    Rincón de la Victoria est la porte d"entrée de la région de l"Axarquía, et elle possède un patrimoine culturel intéressant ainsi qu"une gastronomie sensationnelle. Pour aller à sa découverte, il suffit de se rendre dans l"une des quatre agglomérations suivantes : La Cala del Moral, Rincón de la Victoria et Torre de Benagalbón, situées sur la frange côtière, et Benagalbón, située dans les terres.

    PERSONNE NE S"ÉGARE DANS RINCÓN DE LA VICTORIA

    MONUMENTS

    La Forteresse de Bezmiliana est le monument le plus emblématique de Rincón de la Victoria. Érigée à partir de 1766 pour se prémunir des assauts des pirates, de nos jours elle fait office de salle d"expositions. Une muraille flanquée de deux guérites, un édifice central et un puits couvert à l"extérieur constituent les principaux éléments de ce complexe à la forme quadrangulaire.

    El Rincón de la Victoria possède la seule grotte sous-marine visitable dans toute l"Europe: la Grotte du Trésor, aux passages modelés par l"action des courants et de la houle. Cette grotte impressionnante abrite des colonnes, des gorges, des stalactites et des stalagmites, ainsi que des traces de peintures rupestres. D"après la tradition, cette grotte a été le lieu choisi par un empereur almoravide pour y cacher un trésor.

    Tout au long du littoral se dressent des constructions défensives nommées tours almenaras: la Tour del Cantal et la Tour de Benagalbón se trouvent dans la localité. Les deux datent du XIVème siècle et possèdent une forme de cône tronqué. Leur rôle consistait à surveiller la côte afin de prévenir toute invasion ennemie.

    Les amateurs d"histoire trouveront dans Torre de Benagalbón un intéressant gisement romain. Les ruines archéologiques les plus importantes correspondent à une villa, un complexe thermale et à une fabrique de la célèbre sauce préparée avec du poisson et des herbes, le garum.

    Les deux monuments religieux les plus importants sont l"église de Nuestra Señora del Carmen de Rincón de la Victoria et l"église de Nuestra Señora de la Candelaria de Benagalbón. Celle-ci a été érigée au XVIème siècle.

    Tout près de l"église de la Candelaria, se trouve le Musée des Arts Populaires, qui expose la réplique d"une ferme traditionnelle, ainsi que les objets et ustensiles de la vie quotidienne de la population locale d"antan.

  • COMMENT SE RENDRE À RINCÓN DE LA VICTORIA DEPUIS MALAGA

    Se rendre à Rincón de la Victoria depuis Malaga capitale : il existe plusieurs façons très simples, la plus facile et la plus rapide étant de prendre la voie rapide de l"Autovía del Mediterráneo A-7, puis la sortie 254, avec un trajet estimé à 20 minutes environ. On peut aussi emprunter la N-340, et continuer par l"A-7 puis prendre ensuite la route de Benagalbón, avec une durée de trajet à peu près équivalente.

  • RESSOURCES NATURELLES

    Les neuf kilomètres de frange côtière qui constituent la ressource principale de cette destination offrent quatre plages. Les plus fréquentées sont celles de Rincón de la Victoria et de la Cala del Moral et elles proposent un large choix de services. Les deux plages sont séparées par le promontoire de El Cantal. Ceux qui préfèrent la tranquillité opteront pour la plage de Torre de Benagalbón et celle de Los Rubios, située dans la partie la plus à l"est de la localité et qui possède des zones de végétation.

    CENTRES DE LOISIRS

    Le terrain degolf d'Añoreta permet aux visiteurs de pratiquer toute l"année ce sport dans un environnement superbe. Conçu par José María Cañizares, il offre un parcours au tracé varié et agréable de 18 trous avec un par de 72.

    En outre, Rincón de la Victoria possède un splendide boulevard maritime où abondent les restaurants et autres établissements. On y trouve également le Parc Archéologique de la Méditerranée, un grand poumon vert qui combine la conservation du patrimoine préhistorique à un usage socioculturel de cette zone de loisirs.

    FÊTES POPULAIRES

    À la mi-juillet, Rincón de la Victoria célèbre sa feria en hommage à la Vierge del Carmen, dont l"évènement le plus émouvant demeure la procession marine de la sainte patronne. La feria accueille également les régates de sennes, des embarcations d"origine phénicienne.

    D"autres rendez-vous importants : d"une part, le Carnaval, la Semaine Sainte, les Pèlerinages de Mai et les Festivités de la Saint Jean. D"autre part, se tiennent également le Festival de la Comédie, le Concours Traditionnel de Verdiales, le Festival Flamenco « Puerta de la Axarquía» et la Semaine Culturelle de Benagalbón. De plus, chaque agglomération de Rincón de la Victoria célèbre ses propres ferias.

    GASTRONOMIE

    La référence de la gastronomie locale est le « pescaíto » (de petits poissons frits dans de l"huile d"olive très chaude) avec sa « star », l"anchois de Rincón de la Victoria, que l"on peut déguster avec d"autres produits de la mer dans n"importe quel restaurant ou guinguette du coin. N"oublions pas non plus les traditionnels espetos de sardinas (des sardines plantées sur des roseaux cuisant au-dessus des braises). Et en guise d"accompagnement, voici l"ajoblanco (une soupe froide à l"ail et aux amandes garnie de raisin) et le zoque (un gazpacho typique composé de tomates, poivrons, ail, huile et pain de campagne).

    La soupe de maimones (une variante de la soupe à l"ail) et les potages de fenouil ou de choux (des légumes typiques de la province de Malaga) occupent également une place de choix dans le livre de recettes locales. Les borrachuelos (de fabuleux chaussons fourrés de cheveux d"ange) et les pestiños (sorte de beignet frit et baigné dans du miel) figurent en première ligne du chapitre des douceurs.

  • Histoire


    Rincón de la Victoria fut l"un des premiers territoires de Málaga habités par l"homme. Les peintures rupestres et les restes archéologiques découverts dans les grottes del Tesoro et de la Victoria témoignent de la présence de l"homme sur ces terres depuis le Paléolithique. Vers le VIIIème siècle av. JC, les phéniciens s"établirent sur la colline de Benagalbón, une zone qui serait par la suite occupée par les Romains. De cette période, on conserve un complexe thermal avec salles de bains et latrines, les restes d"une usine à garum et une luxueuse villa avec treize mosaïques. La ville fortifiée reçut le nom de Bezmiliana.

    Grâce à l"historien Pline, on sait que la forteresse de défense contre d"éventuelles invasions venues de la mer existait déjà au siècle Ier. Il est probable que les Arabes aient fondé la nouvelle ville autour de cette construction. À l"époque de l"Al-Andalus, la ville acquit une certaine notoriété et obtint la catégorie de médina. Au XIème siècle, Al-Idrisi laissa un témoignage de son importance. Le géographe hispano-musulman documenta l"existence de deux mosquées, d"un port de pêche et d"une muraille. Environ trois cent ans plus tard, le roi nasride Yusuf I ordonna la construction de plusieurs tours de guet sur la frange côtière.

    Les musulmans s"enfuirent de ces terres devant l"arrivée des troupes chrétiennes en provenance de Vélez. Les soldats des Rois Catholiques trouvèrent la ville déserte et la zone fut repeuplée avec 120 personnes. Or, les nouveaux habitants finirent par abandonner les lieux. Une épidémie de peste et les invasions incessantes par la mer en furent les principales raisons. Dès lors, une période de déclin commença, qui se prolongea jusqu"au XVIIIème siècle. À cette époque, Charles III ordonna la reconstruction des tours de guet et l"édification de la Maison Forte de Bezmiliana.

    De petites constructions surgirent à l"abri de cette grande construction au bord de la côte, qui progressivement allaient former un nouveau noyau de population principalement voué à la pêche. Cependant, la commune n"allait pas recevoir le nom de cette localité, Rincón de la Victoria, avant la moitié du XXème siècle. Et ce en dépit du fait que, depuis des décennies, le nombre d"habitants était supérieur à celui de Benagalbón. Son nom provenait du Couvent de la Victoria que l"Ordre des Minimes comptait dans la zone.

     

    Légendes de la grotte del Tesoro

    Lagrotte del Tesoro, qui s"ouvre sur une petite falaise, est l"une des trois grottes visitables d"origine marine au monde. Les courants et la houle ont sculpté au fil du temps ses galeries, colonnes et gorges. La zone émergea ensuite au-dessus du niveau de la mer et les filtrations d"eau douce créèrent les stalactites et les stalagmites. Dans ce complexe souterrain, qui porte aussi le nom de Grotte del Higuerón, des restes du Paléolithique et de l"Âge de Bronze ont été découverts.

    Il existe plusieurs légendes autour du présumé trésor qu"elle renferme. L"une d"elles raconte qu"il fut enfoui par cinq monarques hammudies avant de s"enfuir de ce territoire. Cette histoire est relatée dans un ouvrage de Manuel Laza Palacio. Ce chercheur, qui consacra une bonne partie de sa vie à étudier cette grotte, découvrit six dinars d"or du XIIème siècle. Une autre version révèle que le trésor fut envoyé depuis Oran par le calife Tasufín ibn Alí. Le roi des almoravides arriva sur la côte malaguène fuyant une rébellion.

    Il semblerait que la grotte del Tesoro ait également accueilli le sanctuaire de la déesse Noctiluca sous la domination phénicienne, d"après Laza Palacio. Considérée depuis des temps immémoriaux comme la reine des cieux et de la terre, on lui attribuait aussi le pouvoir de la fécondité, de la vie et la mort.

Plus d’informations

Caractéristiques

  • Habitants (25 001-50 000)
  • Plage
  • Zone littorale

Carte et indications

Continuez votre expérience sur la Costa del Sol

  • Plaza de la Marina,4
  • 29015 Málaga
  • Tel: +34952126272
  • Fax: +34952225207
  • info@costadelsol.travel

© 2018 Turismo y Planificación Costa del Sol S.L.U. Tous droits réservés