Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles. Plus d’informations

 
×
Buscar
Mes preferes 0
Jimera de Líbar
Partager
Information
Visites recommandées
Comment arriver
Plus d’informations
Histoire
Gastronomie
  • Marcher dans les rues labyrinthiques et les maisons blanchies à la chaux, profiter de deux parcs naturels d’une valeur écologique inégalable ou faire du canoë-kayak sur la rivière Guadiaro, sont seulement quelques-uns des attraits qui vous feront tomber amoureux de Jimera de Líbar. Le tracé urbain étroit et sinueux a des claires réminiscences mauresques qui vous transportera à l’époque de Al-Andalus. Le centre-ville est divisé en deux noyaux différenciés : le village, qui s’élève sur le versant du mont, et le quartier de la Estacion, au bord de la rivière Guadiaro.

    Le caractère hospitalier des habitants de cette commune de la Serrania de Ronda qui possède une grande tradition de destination de tourisme actif. Lorsque vous préparerez votre voyage à Jimera de Líbar, vous rencontrerez un grand nombre de gîtes ruraux, hôtels et campings qui s’adapteront à vos besoins.

    À NE PAS MANQUER À JIMERA DE LIBAR

    MONUMENTS

    Les champs de Jimera de Líbar sont de clairs témoignages de l’histoire de ces terres. A quelques 4 kilomètre du centre-ville, on trouve la Finca del Tesoro, un site phénicien du 7ème ou 6ème siècle avant J.C. où l’on a trouvé des pièces de céramiques et divers bijoux appartenant à un trousseau funéraire.

    De l’époque romaine, il y a les restes du pont près du Moulin La Flor. Cet ancien moulin à eau a été restauré récemment et converti en logement touristique, et son environnement naturel est exceptionnel.

    Dans ce noyau urbain, l’un des premiers monuments que vous rencontrerez est l’église paroissiale. Elle est consacrée à la Vierge de la Santé, sainte patronne de la commune, et abrite des images de la Vierge du Rosaire. Vous trouverez également des références à a sainte patronne de la commune dans les ruines de l’ermitage qui porte son nom, l’ermitage de la Vierge de la Santé. Le temple se situe au bord de la rivière Guadiro et c’est l’endroit où selon la légende est apparue l’image de la sainte patronne. Entre les mois de mai et août, l’image de la Vierge peut être visitée dans une chapelle de la zone de la Estacion.

    D’autres lieux que vous ne pouvez pas rater à Jimera de Líbar sont la vue panoramique de la vallée du Guadiaro depuis Cruz de Ventura, la Fontaine Publique de 1789 et l’ancien Lavoir Public situé près d’elle ainsi que la station de train construite en 1892.

     

  • Jimera de Líbar se trouve à 130 kilómetros de Malaga, à environ 2 h en voiture. Il vaut mieux prendre l’autoroute de la Méditerranée A-7 jusqu’à Manilva, puis prendre la sortie A-377 vers Casares/Gaucín, pour poursuivre par l’A-369 et la MA-508 jusqu’au village.

  • RESSOURCES NATURELLES

    Jimera de Líbar est situé entre deux parcs naturels d’une grande valeur écologique, le Parc Naturel Sierra de Grazalema et le Parc Naturel de Los Alcornocales. Le Parc Naturel Sierra de Grazalema fait plus de 50 000 hectare et offre des paysages uniques de vallées, canyons et grottes. Dans cette région, nous rencontrerons l’un des endroits de pèlerinage des spéléologues de toute l’Espagne. Le Parc Naturel de los Alcornocales est une référence au niveau national car il s’agit de la principale forêt de chêne-liège du pays, avec une surface de 170 025 hectares.

    En face de Jimera de Líbar, vous verrez l’un des emblèmes de la commune, le pic Martin Gil, dans la sierra de Libar. Cette commune de la Serrania de Ronda est la destination parfaite si vous aimez le sport en pleine nature, comme la randonnée, le canoé-kayak ou la spéléologie.

    FÊTES POPULAIRES

    Nous vous recommandons de visiter la commune en particulier pendant le Carnaval. L’une des traditions les plus anciennes de Jimera de Líbar est la célébration de la Sortie des Sorcières. Vers minuit, les habitants se déguisent avec des vieux couvre-lits et draps et font peur à leurs voisins endormis avec des bruits de casseroles.

    Au cours de l’été se célèbrent les fêtes les plus populaires de Jimera de Líbar, la Fête de la Vierge de la Santé. Cette célébration en l’honneur de la sainte patronne a lieu durant le mois d’août et vous pourrez profiter de fêtes, musique et la procession de la Vierge entre autres activités.

    D’autres dates importantes du calendrier de Jimera de Líbar sont la procession de la Vierge de la Santé dans le quartier de la Estacion en mai, la Semana Santa et le Toston de Todos los Santos, une massive grillade de châtaignes qui sont mangées plus tard par tous les habitants.

    GASTRONOMIE

    La gastronomie caractéristique de Jimera de Líbar est assez traditionnelle. Parmi les recettes les plus populaires se distinguent les potages, le ‘malcocinao’ (un plat de légumes « très bien cuisiné »), les migas (pain coupé en morceaux que l’on fait revenir dans de l’ail et qui s’accompagne de poivrons et charcuterie entre autres ingrédients) et les soupes de tomate. Pour les palais les plus sensibles au sucré, nous recommandons les suspiros (pâtisserie de meringue), les roscos de vin et les galettes à l’huile. Et pour accompagner la nourriture, n’oubliez pas d’essayer deux boissons : la mistelle (une liqueur d’herbes et épices) et la salsepareille.

  • Histoire


    La nécropole apparue dans la Finca del Tesoro de Jimera de Líbar confirme l’existence d’une colonie phénicienne dans la commune. Les archéologues ont découvert dans ce site archéologique plusieurs céramiques et des joyaux faisant partie d’un trousseau funéraire. Les Romains habitèrent également sur ce territoire, comme le prouve la chaussée qui reliait la ville d’Acinipo et le Campo de Gibraltar, dont un tronçon traverse Jimera de Líbar.

    Les Arabes fondèrent le village actuel. Il semblerait que son nom provient du terme arabe « Inz Almaraz », qui veut dire « château de femme ». Sous les fondations de l’église paroissiale, des preuves de l’existence d’un cimetière musulman à cet endroit sont apparues, bien qu’aucune pièce d’une forteresse ou d’une autre construction importante de la période islamique n’ait été découverte.

    La ville tomba entre les mains des Chrétiens en 1485, qui baptisèrent alors la ville sous le nom de Ximera de Líbar. Ce nom est gravé sur une pierre de la fontaine publique datée de 1789.

     

  • La gastronomie caractéristique de Jimera de Líbar est assez traditionnelle. Parmi ses recettes les plus populaires, on retrouve les soupes, le malcocinao, les migas et les soupes à la tomate. Pour ceux qui préfèrent le sucré, les suspiros, les roscos de vino et les tortas de aceite sont incontournables. Côté boisson, il ne faudra pas oublier de goûter à la mistela et à la zarzaparrilla.


Plus d’informations

Caractéristiques

  • Habitants (0-100)
  • Zone à l'intérieur des terres

Carte et indications

Continuez votre expérience sur la Costa del Sol