Ce site web utilise ses propres cookies ainsi que ceux d'organismes tiers afin de regrouper l'information permettant d'optimiser la visite, bien qu'ils ne puissent en aucun cas servir à des fins personnelles. Plus d’informations

 
×
Buscar
Mes preferes 0
Comares
Partager
Information
Visites recommandées
Comment arriver
Plus d’informations
Histoire
Gastronomie
  • D'origine arabe, le village de Comares se situe sur la frontière séparant la région de l'Axarquía des Montes de Málaga. Elle doit son surnom (le Balcon de l'Axarquía) à son emplacement sur une colline élevée.

    Des ruelles labyrinthiques parcourent ce village doté d'une architecture aux accents mauresques. Étape incontournable de l'Itinéraire du Raisin sec, Comares est également le berceau d'un style de cante por verdiales (folklore typique de Malaga) qui porte son nom.

    À NE PAS MANQUER À COMARES

    MONUMENTS

    Le Château de Comares et la Citerne de Mazmúllar représentent une part de l'héritage laissé par les Arabes dans ce village de l'Axarquía. La forteresse conserve deux de ses tourelles et une partie de sa muraille connue sous le nom de Le Fournil. La citerne, qui date du XIIIème siècle, a été déclarée Monument Historique et Artistique.

    Par ailleurs, l'autre œuvre architecturale remarquable de Comares est son église de Notre Dame de l"Incarnation. De style mudéjar, le temple se trouve dans la partie haute du village et a été érigé au XVIème siècle, et ce n'est que plus tard qu'une chapelle du Tabernacle lui a été ajoutée. L'ouvrage se compose de trois nefs et à l'extérieur on peut admirer sa tour flanquée d'arcs de style mozárabe.

  • Comares se trouve à 35 km de Malaga. En voiture, il existe plusieurs chemins : L’option la plus courte commence par la route N-340, puis l’A-7001, MA-3111 et M-3105 jusqu’à arriver au village. On peut aussi prendre l’autoroute de la Méditerranée (A-7) et prendre la sortie vers l’A-35. À la hauteur de Trapiche, il faut prendre la déviation vers MA-145/MA-3113 et une fois passé Benamargosa, poursuivre par la MA-3107 et la MA-169/MA-3105.On peut aussi s’y rendre en transport public. Le bus de Malaga à Comares passe deux fois par semaine, les mardis et les jeudis.

  • RESSOURCES NATURELLES

    Comares constitue un belvédère naturel d'où l'on peut contempler une bonne partie de la région. Le surnom de « Balcon de l'Axarquía » est dû au fait que le village se dresse à une hauteur de 700 mètres au-dessus du niveau de la mer.

    Plusieurs hameaux de la localité permettent d"admirer de splendides paysages, notamment La Alquería et ses nombreux vignobles, et Mazmúllar, peuplé d'amandiers et d'oliviers.

    Comares est une étape de la Route du Raisin sec qui traverse les champs de vigne, les fermes aux séchoirs à raisin traditionnels, et les villages blancs de l'Axarquía. Cet itinéraire a été déclaré d'Intérêt Touristique de l"Andalousie.

    FÊTES POPULAIRES

    C'est en janvier que débute l'agenda des fêtes de Comares avec la fête de Saint Hilaire de Poitiers. Difficile d'expliquer l'origine de ce singulier patronat, car le lien entre la localité et le saint n'est pas vraiment claire. On sait seulement qu"il vécut et mourut à Poitiers, mais il semble qu"un fait de guerre a eu lieu en 1442, le jour où il est fêté. Au cours de ces festivités, déclarées Singularité Touristique Provinciale, une procession en hommage au saint patron parcourt le village, accompagnée de danses et de typiques cantes por verdiales, suivie d'un repas offert aux habitants et aux visiteurs. Puis le soir, place à la vogue !

    En août, c'est le tour de la Feria de Comares, à laquelle participe tout le village. Elle débute pat le traditionnel lancement de feux d"artifice, puis, pas de place pour l'ennui : les festivités s"enchaînent avec vogue, concerts, course de cheval et compétitions sportives, rythmant ainsi un programme d'activité bien rempli.

    Par ailleurs, en juillet se tient la Feria de los Ventorros, puis en août c"est la Feria de las Cuevas.

    GASTRONOMIE

    Le gazpachuelo (soupe de merlu et de pommes de terre avec une sorte de mayonnaise légère), l'ajoblanco (velouté froid à l"ail et aux amandes), la soupe de puchero (ragoût de pois chiches, légumes et viandes) et le chivo, sont les plats emblématiques de Comares, bien que le livre de recettes traditionnelles compte également d"autres spécialités telles que les maimones (semblable à la soupe) et le plato de los Montes (œuf au plat avec pommes de terre, poivrons, chorizo et lomo). Sans oublier le produit incontournable des tables de Comares : le vin artisanal du terroir.

  • Histoire


    Durant la période musulmane, la situation géographique de Comares fit de cette localité un haut-lieu. Cependant, sa fondation remonte probablement au VIIème siècle av. JC, lorsque les grecs phocéens débarquèrent sur les côtes de Málaga et Torre del Mar. À cette époque, la ville recevait le nom de Komaron, qui signifie « terre d'arbousiers ». Les arabes, quoi qu'il en soit, donnèrent au village sa physionomie actuelle.

    Les Romains avaient déjà découvert les grandes possibilités de ce lieu de la région de l'Axarquía en tant que tour de guet et il semblerait qu"ils y installèrent un poste militaire. Plus tard, les musulmans y érigèrent une forteresse. Le Château de Comares, avec ceux de Zalía et Bentomiz, furent les trois piliers défensifs de la région durant la période arabe. Conçu comme un fortin rectangulaire, l'intérieur pouvait accueillir jusqu'à 15 000 personnes.

    Le tracé de ses rues, certains vestiges conservés et bon nombre des coutumes du village témoignent de son passé lié à l"Al-Andalus. Durant cette période, la commune recevait le nom de « Hins Comarix », qui veut dire « château en hauteur ». Lors de sa reddition devant les troupes chrétiennes en avril 1487, les clefs de la ville furent remises aux Rois Catholiques. Cet évènement est relaté sur le relief des stalles du chœur de la Cathédrale de Tolède.

    Les trente familles maures qui résidaient à Comares après la reconquête furent converties au christianisme. Le baptême massif se tint dans un quartier de la ville connu sous le nom de Calle del Perdón, la rue du pardon. Au XVIème siècle, les habitants d'origine musulmane qui demeurèrent dans la ville ne prirent pas part à la rébellion maure qui s"étendit dans la région de l"Axarquía. Ils furent néanmoins chassés de la ville qui fut repeuplée par des gens venus d'ailleurs.

    Le blason de Comares porte l'histoire de son Marquisat, qui fut accordé à Don Diego Fernández de Córdoba. Les Rois Catholiques lui accordèrent ce titre en raison de sa participation à la capture de Boabdil. Dans l'actualité, la Duchesse de Medinaceli, en tant que XVIIème Marquise de Comares, arbore ce titre.

  • Parmi les recettes traditionnelles de Comares, on retrouve le plat de los Montes, la soupe à la tomate et aux raisins, les migas, les gachas, les maimones, le chevreau et le gazpachuelo. L’ajoblanco et la soupe de puchero sont aussi incontournables. La grande spécialité provient du vin de Comares, une tradition que les récoltants préservent et qui accompagnent à merveille les plats typiques locaux.


Plus d’informations

Caractéristiques

  • Habitants (1 001-2 500)
  • Zone à l'intérieur des terres

Carte et indications

Continuez votre expérience sur la Costa del Sol